Eliminatoire CAN Cameroun 2019: les Écureuils du Bénin s’inclinent devant les Scorpions de la Gambie

Ecureuils du Bénin contre l'équipe de la Gambie

Ecureuils du Bénin contre l’équipe de la Gambie
En déplacement dans le cadre de la 5ème journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2019, les Écureuils du Bénin ont été battus, ce samédi 17 novembre, par les Scorpions de la Gambie au stade de l’indépendance de Bakau. Après avoir battu l’Algérie à Cotonou, lors de la 4è journée, les Écureuils du Bénin étaient partis favoris dans cette partie. Et pourtant, c’est la selection gambienne qui a très tôt pris ses responsabilités et a dominé toute la première partie du match. Mais au compteur des buts, les Écureils menaient par la courte marque de 1-0.

A retour des vestiaires, la selection gambienne multipliait les occasions. Pendant ce temps, les Écureuils étaient en manque de réalisme et d’un véritable meneur de jeu. Ils multipliaient les fautes et les pertes de balle, c’est ce qui a permis aux Scorpions de revenir au score et de prendre de l’avance avant de sceller le sort des Écureuils du Bénin dans les ultimes minutes de la rentre.

A l’issue de la partie, les Écureuils se sont inclinés par la marque de 3-1 devant la selection gambienne compromettant ainsi les chances d’une qualification pour Caméroun 2019. Avec 7 points, les Écureuils du Bénin ont le regard tourné vers le match Togo-Algérie de demain.

Publicités

PAG/Réalisation : Bientôt la fin du calvaire pour les populations de Womey

Après plus années de calvaire, les populations de Womey et environ pousseront un ouf de soulagement avec la construction de ce magestueux pont sur le tronçon « pharmacie la Concorde-marché de Womey. Autrefois piège à hommes, la zone marécageuse où a été érigé ce joyau ne sera qu’un mauvais souvenir.

Et ceci grâce au président Patrice Talon qui a entendu le cri de détresse des populations de Womey et qui a réagi promptement. En effet, lancé à trois reprises, notamment à la veille des élections législatives d’avril 2015; communales et locales de juin 2015 et de la présidentielle d’avril 2016, les travaux de construction du pont de Womey n’ont véritablement démarré qu’en février 2017.

Et déjà à moins de deux ans, le résultat est là. Encore quelques semaines aux populations pour oublier la souffrance vécue sur cette voix.

Indifférence dans le paiement des heures de vacation: les enseignants vacataires menacent d’aller en grève

Deux mois déjà que la rentrée des classes a commencé et toujours pas de primes de vacation. Des démarches ont été menées en direction du ministère de tutelle pour en savoir plus. Mais, la raison évoquée par le professeur Mawugnon Cakpo, Ministres des Enseignements Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle, serait due aux différentes reformes en cours pour améliorer les conditions de vie des enseignants vacataires.

(Article en cours de rédaction)

Quand la Rupture fait une énième fois mal

C’est avec une immense tritesse, un indicible chagrin, que j’apprends, bouleversé et écœuré, la décharge, ce vendredi 09 novembre 2018, de ce grand homme, à tous égards, qu’est fofo Ignace Ayehon, censeur du collège d’enseignement général Union Azohouè-Cada.

Qui est cet homme au grand cœur?

Enseignant d’Histoire-Géograohie venu du Mono, Ignace Ayehon est nommé Censeur au CEG Union Azohouè-Cada dans la commune de Tori-Bossito en 2014. Il s’aclimate très tôt et s’intègre rapidement à la communauté. Il emboite les pas de son prédécesseur, le Censeur Maxime Ahouissoussi, grand homme lui-aussi, en écoutant les enseignants et en prenant leur desiderata relatif à l’emploi du temps en compte quand il y a possibilité. Simple mais très rigoureux quand il s’agit du travail, travailleur infatigable, régulier et imbu de moral, le censeur Ayehon le prototype de personnes nécessaire pour l’évolution du système éducatif au Bénin.

Vrai coach en développement personnel, il a su toujours galvaniser sa troupe quand le désespoir se lisait au fronton des enseignants et même du personnel administratif. C’est ce qui a permis au collège d’obtenir des résultats plus ou moins satisfaisants depuis sa venue.

L’humaniste

Le Censeur est un homme de grand cœur. Il etait toujours à l’écoute des collègue et comprenait leur souffrance. En un mot c’est un vrai humaniste. Pour paraphraser Bénédiction, un artiste ivoirien, qui dit : «quelqu’un laisse, quelqu’un prend», moi je dirai «quelqu’un part, quelqu’un vient» mais ce qui est écœurant parfois, c’est tout le monde n’est pas humaniste. Tout le monde ne se met pas dans la peau de l’enseignant, il y en a qui terrorise. Un humaniste fait acte de rigueur mais d’attention et d’excellence dans son art pour le bonheur des autres, un humaniste sait accueillir, écouter et honorer, un humaniste sait faire équipe, un humaniste ne lésine pas sur les moyens pour assurer le bonheur d’autrui. Vu sur cet angle, le Censeur Ayehon est particulier.

Vivement que son successeur soit humaniste et fasse preuve de stoïcisme et de théophilie pour connaître la béatitude au quotidien.

Cher fofo, gratitude et solidarité infinie. Restez toujours humaniste car un humaniste sera toujours heureux partout où il ira.

Théodore Gnimassou, un humaniste qui sait traduire sa reconnaissance aux personnes qu’il aime

Un esprit en paix, une clé de succès

Il était une fois un fermier qui découvrit qu’il avait perdu sa montre dans la grange.

Ce n’était pas une montre ordinaire car elle avait pour lui une valeur sentimentale.

Après avoir cherché partout dans le foin pendant un long moment, il abandonna et demanda de l’aide à un groupe d’enfants qui jouaient à l’extérieur de la grange.

Il leur promit que celui qui la retrouverait serait récompensé.

En entendant cela, les enfants se ruèrent dans la grange, fouillèrent toutes les bottes de foin mais ne parvinrent pas à retrouver la montre.

Au moment où le fermier allait abandonner l’idée de chercher sa montre, un petit garçon s’approcha et lui demanda de lui donner une autre chance.

Le fermier le regarda et se dit : “Pourquoi pas?” Après tout cet enfant a l’air assez sincère”

Aussi le fermier envoya le petit garçon dans la grange.

Après un moment, le petit garçon sortit avec la montre dans sa main!

Le fermier était à la fois heureux et surpris, aussi il demanda au petit garçon comment il avait réussi là où les autres avaient échoué.

Le garçon répondit: “Je n’ai rien fait à part m’asseoir sur le sol et écouter.

Dans le silence, j’ai entendu le tic-tac de la montre et je n’ai eu qu’à la chercher dans cette direction.”

Un esprit en paix réfléchit mieux qu’un esprit agité.

Accordez à votre esprit quelques minutes de silence chaque jour, et voyez comme cela vous aide nettement à régler votre vie comme vous voulez qu’elle soit.

Bénin-Politique : Patrice Talon, le bâtisseur incompris que le pays regrettera à coup sûr

En dépit de la volonté affichée du président Patrice Talon de redresser le Bénin, certains y voient le mal dans les différentes reformes engagées

Elu en mars 2016 sous le signe de la rupture, rupture dans tous les secteurs vitaux de l’économie; rupture au niveau politique; éducatif; mental et du nouveau départ, le président Talon a, dès les premiers jours de sa gouvernance, pris différentes reformes pour remettre le pays sur les rails. Aucun secteur n’est épargné par ces reformes.

Des résultats remarquables été engistrés en seulement deux ans de gouvernance. Mais, en dépit des prouesses réalisées, certains détracteurs y voient le mal partout.

Les mouvements Talon’s Club, Talon ou Rien lancent cet appel au président, le soutiennent et l’encouragent à poursuivre la lutte qu’il a engagé pour redresser le pays à travers le message ci-dessous :

<< Cher Président, Patrice Talon, votre engagement inlassable à redresser le Bénin et ceci à travers les différentes reformes engagées, et surtout la lutte infatigable que vous menez contre la corruption devenue mode de gestion, est salutaire et à encourager.Des gens tenterons de salire votre intégrité en écrivant des infamies sur vous, sur ce que vous n’aviez pas fait ou pensé. Mais n’abdiquez pas, foncez dans vos reformes. Ceux qui vous combattent comprennent la pertinence des reformes engagées, ils crient au voleur parce qu’ils sont dans leur rôle. En ne faisant rien, ils perdront leur base c’est pourquoi ils sont déchainés.Mais sachez une chose, Jerry Rawlings était incompris et certains de ses compatriotes avaient même trouvé refus dans les pays environnants, mais aujourd’hui il est le bâtisseur d’un Ghana en pleine croissance. Et son intégrité et son engagement acharné pour redresser économiquement son pays lui ont valu un second mandat. Allez à l’école de Rawlings et Dieu se chargera du reste >>.

Benin-Education : Les mutations nationales, entre lamentations et joie

Des enseignants se lamentent suite à la publication des mutations nationales dans l’enseignement secondaire

Les mutations nationales sont tombées ce jour et depuis c’est la consternation totale. Au moment où certains se réjouissent de changer de milieu et d’air, d’autres se lamentent trouvant ces mutations comme une punition. Tout porte à croire que c’est en dehors du territoire national qu’on les mute.

L’enseignant est recruté pour servir partout où le besoin se fera sentir sur le territoire. L’enseignant est un homme de terrain. De ce fait, il peut s’adapter à les milieux dans lesquels on l’enverra.

Mais le comble, certains enseignants n’aiment pas qu’on les éloigne de Cotonou et environ. Ils rejettent la campagne et surtout le nord dj pays. La préoccupation qui me vient aussitôt à l’esprit c’est de savoir si certains enseignants sont faits pour rester dans les grandes villes du sud jusqu’à faire valoir leur à la retraite et d’autres loin de Cotonou, dans la partie septentrionnale du pays.

Un aîné m’a dit un jour en causant ceci : « quelque soit l’endroit où on t’enverra pour servir, vas-y et fait de cet endroit un lieu de paradis. Tu es maître de ton bonheur ». C’est trop facile de parler ainsi dira les lamentards mais au fond, cet enseignement est plein d’enseignements. Car plus on accepte sa nouvelle condition et on s’adapte, plus on a toutes nos facultés pour transmettre le savoir et le résultat suit.

D’ailleurs, cet aîné a toujours mis en pratique sa formule magique et se rejouit à chaque fois qu’on le mute. Il devient maître de lui et crée les conditions pour son épanouissement.

Nous exhortons ceux qui se lamentent présentement à réjoindre leur nouveau poste et à mettre en pratique la formule de cet aîné que j’apprécie énormement car partout où il passe, il est apprécié et les apprenants pleurent toujours son départ.
Essayez cette formule et vous m’en direz plus.